Les analyses électromagnétiques des sols permettent de mettre en évidence des désordres énergétiques des terres en lien avec la façon culturale.

Ces techniques d’analyses utilisent un pH mètre, un redox mètre, un conductivimètre afin de mettre en évidence d’éventuelles inversions de courant électromagnétique ou débuts d’inversions.

Cela permet d’avoir en permanence un temps d’avance sur la matérialisation d’un désordre énergétique, c’est à dire la maladie.

En effet en analysant un sol pour des arbres urbains ou pour des vignes, il est possible de déterminer un éventuel déséquilibre qui permettra à des champignons ou des insectes de s’installer en grande quantité. La stratégie sera de définir par l’analyse électromagnétique un mode d’intervention préventif de traitement biologique des sols, des plantes afin de ne pas tomber dans la spirale infernale des traitements curatifs des plantes ou pire de l’arrachage !

L’analyse électromagnétique permet aussi de dresser une cartographie des zones susceptibles d’être atteinte par des indésirables.

Ce type d’analyse permet aussi de déterminer le type d’indésirable susceptible d’atteindre les plantes. Par exemple l’analyse électromagnétique à permis de classer les maladies du bois (esca, armillaire, chancres, insectes du bois etc…) mais aussi les maladies de surface (mildious, oïdium, rouilles, pucerons, acariens…).