Diagnostic de vignes sur feuille - (c) Eric Petiot

Carence sur vigne


Diagnostic de vignes - bois - (c) Eric Petiot

Abandon cellulaire sur vigne sans compartimentation

L’approche analytique des vignes a été élaborée sur la base de protocoles d’expérimentations.
Ces protocoles (élaborés dans des villes , des chambres d’agricultures, des centres d’expérimentations, des domaines viticoles ) m’on permis de réaliser une méthode qui remet la plante en rapport avec le sol.

Pour cela différents paramètres électromagnétiques (Ph, redox, conductivité) vont être utilisés afin de déterminer si la plante est en résonnance avec le sol et si le sol est en résonnance avec les ondes telluriques et cosmiques.
Ces analyses permettent in vivo de déterminer pour l’année en cours puis pour l’année suivante si la vigne évolue vers le parasitisme de surface (oïdium , mildiou, acariens, vers de la grappe, rougeot, black–rot ,etc…) ou les maladies du bois (pourridié, eutypiose, esca, etc…) ; mais aussi de constater que les vignes évoluent avec des paramètres bénéfiques pour leur croissance.
Chaque échantillon de sol est analysé dans mon laboratoire.

Selon la saison de diagnostic, j’utilise une grille de lecture foliaire pour définir le système de résistance de la plante face à des indésirables puis sa capacité à reconnaître ou ne pas reconnaître ceux ci.

Une autre spécificité peux venir se "greffer" à ce panel de diagnostics : la géobiologie par l’étude des sols (types de failles, états de l’eau etc…) et l’impact sur le végétal.

Au delà de ces outils performants, j’utilise une autre grille de lecture qui comprend les paramètre physiologiques (zones de réaction du sarment, de la feuille, masse dynamique, masse statique etc…) afin de déterminer sa pérennité.